Conseils d’impôts pour les propriétaires de logement

21 février 2019

Lorsque vous possédez une résidence personnelle, il n’y a pas de dépenses déductibles. La méthode la plus commune pour retarder son impôt consiste donc généralement à cotiser à son REER avant la fin du mois de février.

Or, il existe plusieurs dépenses en lien avec un immeuble à revenus qui sont déductibles d’impôts, car elles sont normalement effectuées dans le but de gagner un revenu. C’est pourquoi la Loi de l’Impôt sur le revenu permet de les déduire dans la déclaration de revenus.

En effet, en tant que propriétaire d’un immeuble locatif, vous avez droit à des déductions fiscales. Les dépenses déductibles peuvent être divisées en 2 catégories :

  • Dépenses courantes
  • Dépenses en capital

Il sera important de regrouper vos différentes dépenses et de les classifier accordement.

Dépenses courantes

Une dépense courante est généralement à refaire après une période plus ou moins courte. Il s’agit des dépenses effectuées sur une période régulière comme les frais de chauffage, d’électricité, frais de gestion ou encore l’aménagement paysager. Elles sont entièrement déductibles des revenus de location sur une base annuelle.

À noter que si vous utilisez votre résidence principale, l’ACR peut juger que vous avez modifié l’utilisation de la propriété. Si vous y vivez, il vous faudra exclure les frais qui se rapportent à l’espace que vous occupez. Vous pouvez demander des déductions seulement pour la partie des dépenses pour la partie louée.

Ceci s’applique également lorsque vous utilisez des sites de locations tel qu’Airbnb puisque vous changez la vocation du logement, puisque votre demeure fut utilisée à titre de résidence principale, mais vous vous en servez pour en tirer un revenu.

Dépenses capitales

Les dépenses en capital permettent habituellement d’augmenter la valeur de l’immeuble et procurent un avantage de longue durée. Par exemple, si vous décidez de remplacer le revêtement de votre immeuble à revenus par un matériau plus durable et de meilleure qualité.

Ce type de dépenses vous donne le droit à une déduction pour amortissement.

Note : certaines dépenses exceptionnelles comme la rénovation d’un immeuble pour en faciliter l’accès à une personne en fauteuil roulant peuvent être déduites .

Le meilleur moyen de savoir quelles dépenses sont éligibles est de consulter un comptable qualifié provenant de l’ordre des comptables agréés du Québec (CPA). Un comptable pourra vous aider et vous guider tout en évitant de commettre des erreurs.