Comment annoncer à son propriétaire ou à son colocataire que vous déménagez

23 mars 2018

Que ce soit pour des raisons professionnelles ou financières, un déménagement peut parfois s’avérer nécessaire, et ce, même en période de bail. Évidemment, il est important d’avertir toutes les personnes concernées et de prendre les mesures nécessaires avant que vous ne changiez de logement. Or, comment annoncer à son propriétaire ou à son colocataire que vous déménagez? Logement Gatineau répond à votre question.

Le préavis à donner à son propriétaire
Pour annoncer le non-renouvellement de votre bail, il est important de transmettre un avis écrit dans les délais prévus au propriétaire en vous assurant d’obtenir une preuve de réception. Or, si votre bail n’est toujours pas complété, il existe plusieurs façons de régler la situation. Premièrement, si vous habitez en colocation, celui-ci pourrait trouver une personne pour remplacer votre rôle et ainsi conserver votre bail.

Vous pouvez également envoyer un avis au propriétaire en indiquant la raison de votre départ en respectant un délai d’un mois ou deux justifiant la raison de votre départ. À savoir, toutefois, que la résiliation du bail est uniquement possible dans les situations permises par la loi. Or, tout locataire a le droit de sous-louer son logement. En effet, le propriétaire ne peut pas s’y opposer à moins d’avoir un motif sérieux.

Comment en parler à son colocataire?
Bien que ce type de nouvelle puisse être difficile à annoncer, il est impératif d’en discuter à l’avance ou du moins, le plus tôt possible. Réservez donc un moment prévu à cet effet afin d’en afin d’avoir suffisamment de temps pour discuter de la situation en détail.

Mieux vaut ne pas attendre à la dernière minute afin de lui laisser suffisamment de temps pour s’adapter à la situation. Sachez, toutefois, que vous restez dans l’obligation de respecter les conditions du bail et que vous ne pouvez pas quitter les lieux sans préavis en omettant de payer le logement. En effet, un colocataire désirant éviter la résiliation du bail pourrait se voir contraint de payer la part du colocataire fautif, mais engager des procédures contre ce dernier.

Or, votre colocataire pourrait également vouloir assumer dorénavant toutes les obligations du bail au moment de votre départ. À vous de vous assurer à prendre une entente raisonnable. À propos, il est habituellement recommandé de conclure une convention écrite de colocation au préalable afin de prévoir toute potentialité telle que la cession du bail.

Sur ce, nous vous invitons à consulter le reste de nos articles et à nous suivre sur Facebook pour être à l’affût de toutes nos actualités. N’oubliez pas également de visiter notre éventail d’appartements disponibles sur notre portail.