Quels sont vos recours en tant que locataires lors d’un désastre naturel?

15 octobre 2018

Un sinistre peut survenir à tout moment. Qu’il soit causé par un dégât d’eau, un incendie, un vol ou une catastrophe naturelle. Pour protéger vos biens personnels et votre responsabilité civile, il est primordial de posséder une assurance habitation.

Voici les étapes à suivre en cas de sinistre :

1. Prévenez votre assureur
Dès les premières heures, communiquez immédiatement avec votre assureur ou votre courtier en décrivant les circonstances. Selon la nature du sinistre, il vous indiquera la démarche à suivre. Avertissez également le propriétaire. Si les dégâts concernent l’extérieur du logement, ils seront à sa charge.

Vous êtes copropriétaire? Contactez rapidement le syndicat de votre copropriété. Son assurance pourra être impliquée dans la réclamation selon les parties endommagées de votre unité.

Si vous ne pouvez pas rester chez vous, parlez-en à votre assureur et demandez une avance de fonds si nécessaires. N’oubliez pas de conserver toutes vos factures et reçus concernant les frais engagés à la suite du sinistre pour vous loger et vous nourrir.

2. Limitez les dommages
Prenez les mesures nécessaires pour éviter que vos biens soient endommagés ou s’aggravent. Nettoyez, si possible, les espaces. S’il s’agit d’une infiltration d’eau, procurez-vous le matériel nécessaire pour minimiser les dégâts et asséchez les espaces et vos biens.

Documentez du mieux possible l’état des lieux en ayant des photos ou des vidéos à l’appui. Si le logement représente un risque pour votre sécurité, veillez à ne pas y entrer sans avoir eu l’autorisation des autorités. Ne faites aucune réparation permanente sans avoir communiqué à votre assureur.

3. Procédez aux travaux d’urgence
Il se peut que des travaux d’urgence soient requis pour éviter l’aggravation des dommages. Votre assureur pourrait alors vous suggérer quelques services de restaurateurs et même accélérer le processus. Cependant, assurez-vous de bien comprendre ce qu’ils font et leur coût avant de les autoriser à entreprendre les travaux.

4. Rencontrez l’expert en sinistre responsable
Votre assureur désignera un expert en sinistre chargé de votre dossier. Il vous aidera notamment au travers des démarches et enquêtera sur la cause du sinistre en estimant les dommages.

Il est important de noter qu’il faut absolument vérifier que les démarches d’urgences soient couvertes par votre contrat auprès de votre assureur. Documentez vos biens et faites-en l’inventaire tout en documentant leur état. Surveillez les travaux et obtenez une soumission avant que les travaux soient effectués.

Sachez que même si la loi ne vous y oblige pas, détenir une assurance habitation est préférable si vous êtes propriétaire d’une maison ou d’un condo. Si vous habitez en cohabitation, il est important d’informer votre assureur, car le contrat doit être rédigé au nom de toutes les personnes.

Si vous avez subi un vol, vous devrez contacter la police afin d’obtenir un rapport pour faire votre demande de réclamation à votre assureur habitation.

Finalement, sachez qu’il existe plusieurs assurances habitation sur le marché ayant différents niveaux de protection. Alors, prenez le temps de magasiner pour trouver l’assurance qui vous convient le mieux. Cela est généralement peu coûteux et tourne autour de 300 $ par année pour le locataire.